Laboratoires de recherche

novembre 21, 2020 0 Par Fandresena

IPAG ou Institut de Planétologie & d’Astrophysique de Grenoble

L’IPAG effectue des recherches liées à la chimie interstellaire, les exoplanètes, la formation stellaire, le Système solaire et les phénomènes à haute énergie…L’institut conduit un programme de recherche conséquent favorisant la prise en charge des instruments primordiaux pour les grands télescopes au sol ou encore pour la participation à bon nombre de missions dans l’espace.


ISTerre ou Institut des Sciences de la Terre

ISTerre se focalise sur l’étude physique et chimique de la planète Terre. Il mène en parallèle des observations des objets naturels, des expérimentations et des modélisations des phénomènes complexes et des études du grand système. Ces derniers concernent la lithosphère, le manteau ou encore le noyau terrestre mais également les processus actifs tels que les séismes, les volcans, la géodinamismes, la formation des chaines de montagne et l’érosion.


IGE ou l’Institut des Géosciences de l’Environnement

L’IGE est spécialisé dans les recherches sur le climat, le cycle de l’eau, la cryosphère ainsi que les environnements naturels et anthropisés. Ce sont des recherches qui ont pour objectif de mieux comprendre les processus régissant le fonctionnement des environnements géophysiques divers comme l’océan, l’atmosphère physico-chimique, la cryosphère, les bassins versants et les zones critiques. L’institut mène également des recherches axées sur l’interaction des environnements géophysiques et les réponses aux pressions athropiques, tout comme les processus d’adaptation et de résilience des sociétés.

LECA ou Laboratoire d’Ecologie Alpine

Cette institution mène des recherches pour mieux comprendre le fonctionnement des espèces et des écosystèmes alpins pour prévoir leurs réponses aux changements. Les équipes adoptent une approche pluridisciplinaire regroupant écologie et biologie évolutive pour étudier ces questions. Leurs analyses partent sur les mécanismes moléculaires de l’adaptation et l’impact de l’environnement physique sur le maintien de la biodiversité.

LEGI ou Laboratoire des Ecoulements Géophysiques et Industriels

Le LEGI est expert dans la recherche élémentaire et appliquée en mécanique des fluides et des transferts. Mais ses activités se tournent aussi vers les problématiques environnementales, pas seulement industrielles. Ils œuvrent ainsi dans l’ingénierie énergétique sur les transferts de chaleur, la modélisation des écoulements océaniques, des transports sédimentaires et des turbulences de la couche atmosphérique.

Le LESSEM ou Laboratoire Ecosystèmes et Société En Montagne

Le LESSEM se spécialise dans les recherches sur les dynamiques des socio-écosystèmes en montagne responsables de l’équilibre entre approfondissement disciplinaire et développement de recherches interdisciplinaires, entre apports thématiques et perspectives méthodologiques. En écologie, le laboratoire étudie l’écologie fonctionnelle, l’écologie des communautés et l’écologie de la restauration. Côté modélisation spatiale, en sciences humaines et sociales, l’établissement se tourne vers la sociologie, l’agronomie, l’aménagement ou l’économie.

Le laboratoire ETNA ou Erosion Torrentielle, Neige et avalanches

Cette entité fait des recherches effectives qui portent sur la prévention des risques naturels en montagne comme les avalanches, le transport de neige par le vent, les crues et laves torrentielles, les chutes de blocs ou encore les risques d’origine glaciaire. Ce sont des recherches qui se focalisent sur la formation et le déclenchement des processus, la dynamique des flux et des normes, les interactions avec les enjeux, l’évaluation du risque ainsi que l’aide à la décision. Les études prennent en compte les changements environnementaux brusques et soudains.

Le laboratoire Edytem, Environnements, Dynamiques et Territoires de Montagne

Edytem est une institution pluridisciplinaire qui étudie les interactions entre les sociétés et les milieux particulièrement dans les montagnes via la mobilisation des regards venant des sciences sociales, des sciences de la terre, des sciences de la vie et des sciences de la matière.